Le séchage du bois

Séchage du bois

Le séchage du bois est une étape des plus importantes dans son processus de fabrication.

Cette phase influe notamment sur son prix de vente et surtout sur sa qualité.

Lorsque l’on mesure un bois qui vient d’être scié, on remarque un taux d’humidité élevé, qui le rend vulnérable aux attaques de champignons ou d’insectes.

Cet état doit durer le moins longtemps possible. Il faut donc le faire sécher le plus rapidement possible.

Dans le cadre d’un séchage naturel, on va pouvoir ramener le pourcentage d’humidité du bois, dans une fourchette de l’ordre de 15/18 %.

Le temps nécessaire est long et va varier suivant le climat. Pour vous donner un exemple, le séchage d’avivés de chêne en 27 mm d’épaisseur, de l’état vert à un taux de 20 % d’humidité, va demander entre 5 et 10 mois…

Dans le cadre d’une industrie, ce laps de temps est beaucoup trop long et coûterait beaucoup d’argent : stock immobilisé durant des années, espace de stockage, risques naturels…

Les industriels ont donc recourt à des procédés de séchage artificiels, qui demandent une technologie et des connaissances très pointues en la matière, pour arriver rapidement à un produit dont le pourcentage d’humidité ne dépassera pas 12 % à la livraison. 12 % étant le maximum toléré par les normes européennes.

Si l’on reprend notre exemple, avec un séchage artificiel d’un avivé de chêne en 27 mm d’épaisseur, il ne faudra plus que 25 jours pour le ramener à 12 % d’humidité.

Pour ces raisons de maîtrise des procédés industriels de séchage, Tropical Woods fait confiance à des partenaires industriels qui pour la plupart vont transformer les avivés en Europe, selon les normes en vigueur, et avec une technologie et un savoir faire remontant pour certains d’entre eux à une centaine d’années.

Une garantie de plus pour vous, que vos lames sont sèches et ne vrilleront ou se soulèveront pas à la première occasion.