Un parquet dans une salle de bain

Le parquet est longtemps resté à l'écart des pièces d'eau. Chaude et humide, l'atmosphère d'une salle de bain détériore rapidement le bois.

Le parquet tuile, se déforme, le bois se sature en eau, noirci et pourri rapidement.

Les préjugés commencent maintenant à tomber à mesure que les techniques de pose s'améliorent et l'arrivée sur le marché des bois

tropicaux.


Les essences

Essences exotiques comme le teck, l'ipé ou l'iroko sont particulièrement recommandées pour les salles d'eau. Ces bois sont parmi les plus durs, il sont aussi imputrescibles et leur retrait est très faible. On choisira du massif, pas de contrecollé ou de stratifié qui, eux, ne tiendraient pas à l'usage.

On peut aussi utiliser des bois indigènes comme le châtaignier ou le mélèze à condition qu'ils soient traités.


La pose

Pour commencer, la salle d'eau doit être convenablement ventilée pour éviter que l'humidité ne stagne.

Le parquet doit être collé de préférence ou cloué mais surtout pas de pose flottante. De la même manière on choisira une pose droite traditionnelle afin de

limiter au maximum les effets de l'humidité on réservera donc un joint périphérique en conséquence.

Une pose en joint pont de bateau peut apporter une meilleure étanchéité au bois si le joint en silicone est disposé sur 2 ou 4 côtés de la lame.


L'huile

L'huile est la seule finition à garantir une étanchéité suffisante au parquet. Le bois doit être saturé lors de la première application puis entretenu régulièrement afin de conserver toute sa beauté.

Le bois est chaud et confortable un vrai luxe, gardez seulement à l'esprit que les belles choses s'entretiennent si on veut les conserver en l'état.

La règle d'or pour conserver une salle de bain en parfait état c'est de l'entretien et une très bonne ventilation.

Après tout, les saunas sont aussi en bois !