Le lexique du parquet

Un terme n'est pas référencé ? Appelez-nous, nous nous efforcerons de le renseigner ici en plus de vous répondre. Merci !


Anglaise, coupe de pierre

Disposition du parquet en rangs parallèles. On distingue les poses à l'Anglaise selon la position des joints :

  • Anglaise à coupes perdues si les bouts de lames surviennent de façon aléatoire ;
  • Anglaise à joint sur lambourdes si les joints ont des positions répétitives, un rang sur deux ;
  • Anglaise à coupes de pierre si les lames sont de longueur fixe et que les joints sont décalés d'une demi-lame d'un rang à l'autre (comme les briques d'un mur).

Aubier, duramen, liber

L'aubier est la partie jeune de l'arbre, sous l'écorce. C'est un bois avec des cellules vivantes, plus clair, moins dur. Entre l'aubier et l'écorce, la sève monte dans l'arbre par le liber. Le duramen (ou bois parfait) est par opposition le bois dur, le coeur du tronc d'arbre qui ne comporte plus de cellules vivantes.


Bâtons rompus

Disposition des lames de parquet en chevrons. La limite entre travées est une ligne brisée ; chaque lame est un rectangle (contrairement au point de Hongrie). Lorsque les lames s'assemblent par rainures et languettes, des lames 'main droite' et des lames 'main gauche' sont livrés en parts égales. Pour les parquets à coller en 8 ou 10 mm, les lames sont des parallélépipèdes à juxtaposer.


Choix

Le choix est un terme utilisé par les fabricants pour caractériser l'aspect du parement suivant des spécifications internes usine. Le choix est très souvent synonyme de désignation commerciale.


Classement

Le classement est un terme qui appartient au vocabulaire normatif. Le classement hiérarchise, par des critères objectifs, l'aspect et dans une certaine mesure la solidité et la durabilité des lames à parquet. Il détermine, pour chaque classe, la nature et le nombre de défauts ou d'anomalies admises sur le parement et le contreparement.

Ces défauts et anomalies sont définies dans la norme "NF B 50-002 Bois - Vocabulaires" et dans les normes de classement particulières à chaque essence ou type de parquet. Par exemple :

  • Chêne SurChoix : chêne sans aubier ni noeuds, de couleur homogène, taille sur dosse exclue.
  • Chêne PRremier : chêne sans aubier au parement et sans noeud pour le parquet à coller 8 mm. En collé 10 mm, des noeuds < 2 mm sont acceptés. En traditionnel, il peut y avoir 3 noeuds < 8 mm par mètre linéaire. En réalité, le traditionnel chêne PR est toujours plus beau que sa définition dans la norme.
  • Chêne NAture : l'aubier est accepté sans limitation. Selon les parquets, des noeuds peuvent être tolérés.
  • Chêne RUstique : l'aubier est exclu, les noeuds sont acceptés.
  • Châtaignier A, B, C : Le critère retenu est la quantité de noeuds, le meilleur choix est le A.

D'autres critères (couleur, altération, flaches...) sont retenus dans les normes : les techniciens de Bemart Parquets peuvent apporter toutes précisions.


Couche d'usure, parement

Le parement est la face visible du parquet, celle sur laquelle on marche. La couche d'usure est l'épaisseur de bois noble formant le parement, qui donne d'autant plus de longévité qu'elle est épaisse. Vous trouverez des couches d'usure de 2 à 10 mm. En traditionnel massif, la couche d'usure est la partie comprise entre la surface et la languette.


Dosse, quartier

Le bois est dit taillé sur dosse lorsqu'il est taillé longitudinalement de façon perpendiculaire au rayon (comme on coupe les premières tranches dans une miche de pain). Le bois coupé ainsi présente un aspect flammé, le fil forme de belles arabesques.

La coupe sur quartier est sensiblement parallèle au rayon : on coupe le tronc en quatre, on prend l'un des quarts et l'on découpe une planche alternativement sur l'une puis sur l'autre des faces planes. Le fil est alors droit.

Si la coupe est à fil droit mais à plus de 45 degrés du rayon, c'est alors du faux-quartier.


Etuvage

Opération de fabrication qui consiste à faire subir aux frises un cycle climatique en air chaud humide afin d'en améliorer la durabilité et en réchauffer la couleur (particulièrement pour le hêtre).

Les différents paramètres, température et taux d'humidité de l'air ainsi que le temps de l'opération sont contrôlés.


Flache

Manque de matière localement. Les flaches peuvent être acceptées, au contreparement seulement.


Frise

Pièce de bois souvent de section 27 ou 34 x 80 mm de laquelle on tire les lames de parquets traditionnels et plus généralement les pièces de parement des parquets. Un parquet de 125 mm de large en deux frises est donc constitué dans le sens de la largeur de deux pièces de bois.


Grain

Est dit fin ou grossier selon que l'oeil distingue ou non les vaisseaux dans le bois. Ainsi le merbau a un grain grossier et l'érable un grain très fin.


IGH

Immeuble de grande hauteur. Si vous habitez un immeuble de plus de 28 m de haut, vous devrez respecter le classement au feu M3 pour votre parquet, même si l'appartement est situé au-dessous de 28 m. Les techniciens de Bemart sauront conseiller les parquets qui vous conviennent.


Liber

Tissu mince situé entre l'écorce et l'aubier, par lequel chemine la sève.


Maille, maillure

Aspect de la section des rayons ligneux lorsque le bois est taillé sur quartier. La maillure du chêne est irrégulière, importante, claire, nacrée, presque brillante. Le chêne maillé est un beau choix. Quant à celle du hêtre, elle est plus sombre et régulière.


Parquet à coller, flottant, traditionnel

Le principe : le bois massif tend à se déformer (tuilage, cintrage). Par conséquent, si l'on veut poser un parquet massif, il faudra le clouer pour empêcher la déformation et c'est le parquet traditionnel, ou bien le coller et c'est le parquet à coller.

On peut concevoir un parquet formé de plusieurs couches hétérogènes pour qu'il soit indéformable, il n'est plus nécessaire de le fixer au sol, c'est le parquet flottant qui est laissé libre sur isolant. C'est par excellence le parquet des constructions récentes et des rénovations.

Tous les principes comportent des exceptions : nous vous présenterons des multiplis à coller !


Point de Hongrie

Disposition des lames de parquet en chevrons, chaque lame étant un parallélogramme. La limite entre travées est une droite. Lorsque les lames s'assemblent par rainures et languettes, des lames 'main droite' et des lames 'main gauche' sont livrées en parts égales. Voici un exemple de point de Hongrie.


Rainures, languettes

Tous les parquets traditionnels, tous les parquets flottants et certains parquets à coller sont formés de lames qui s'assemblent par emboîtement les unes dans les autres pour que l'affleurage soit toujours satisfaisant. La partie mâle est dite languette, la partie femelle est dite rainure.


Vernis, vitrification

Il s'agit là d'opérations de finition. La vitrification est l'application de vernis sur le parquet mais ce mot évoque l'aspect brillant, pelliculaire, des vernis utilisés dans les années 60. On préfère utiliser aujourd'hui le mot vernis, les produits actuels ne formant quasiment plus de pellicule, pénétrant profondément le bois et lui donnant un aspect satiné de belle cire.