Parquet et sols chauffants et/ou rafraîchissants

Sols Chauffants

Le parquet sur sols chauffants simples

Le parquet doit être solidement maintenu à son support. C’est le collage direct du parquet sur son support qui assure, là encore, les meilleurs résultats.
Ce sont donc les parquets collés qui conviennent aux sols chauffants.
Le DTU 51.2 «Parquets collés » est le seul DTU qui les support de type sol chauffant dans son domaine d’application, et qui prescrit des précautions particulières de pose des parquets pour ce type de sols. 

Chauffer avant la pose

Il est nécessaire avant d’entreprendre la pose d’un parquet sur un sol chauffant de procéder, après le séchage naturel du support, à une mise en température de l’installation de chauffage et à son maintien pendant une durée de trois semaines au moins, quelle que soit la saison.
Ce chauffage sera interrompu 48 heures au moins avant la pose du parquet et ne sera remis en route progressivement qu’une semaine au moins après la pose du parquet.
Ces précautions peuvent sembler contraignantes, mais c’est le seul moyen, à notre con naissance, d’assurer ultérieurement le bon comportement du parquet.
Particularités :

Le parquet sur sol chauffant ne peut accepter de tapis, même très partiellement. 

Ne jamais stocker votre parquet à même un sol chauffant en chauffe

Concernant le parquet à poser sur sols chauffants


En ce qui concerne le choix du décor, l’étendue des essences et des motifs proposés par les fabricants est aujourd’hui suffisamment vaste pour répondre à tous les goûts.
Les parquets mosaïques, en chêne ou en châtaignier, ont été très répandus à une certaine époque. Ils restent les champions de la transmission thermique à cause de leur faible épaisseur, et de la stabilité grâce aux faibles dimensions des lamelles individuelles. Ils existent maintenant avec une finition appliquée en usine.

Les parquets massifs de 10 mm d’épaisseur à chants plats en chêne ou en autres essences, se sont aujourd’hui largement développés.
Leurs décors sont très variés, allant du contemporain aux panneaux reprenant les motifs utilisés autrefois dans les châteaux.
Ils sont eux aussi parfaitement adaptés aux sols chauffants et leur finition doit être appliquée sur chantier.

D’autres parquets à coller, moins traditionnels sur sols chauffants, pourraient être envisagés, dans la mesure où leur épaisseur est compatible avec la résistance thermique maximale admise et où leur stabilité est démontrée (les lames larges sont à éviter).
Les parquets en bois de bout sont en revanche à proscrire pour ces sols.

Les parquets mosaïques et les parquets minces collés sont des revêtements de sol qui conviennent parfaitement aux sols chauffants, sous réserve de respecter quelques règles simples de mise en œuvre.
Les précautions de mise en oeuvre sont détaillés dans les DTU 65-14 et DTU 51-2

Dans le cas de sol chauffant sous avis technique, c’est l’avis technique qui décrit les type de parquet compatibles avec le sol chauffant sous avis technique
Une étude est en cours à FCBA pour proposer d'autres solutions, après leur phase d’ évaluation par par essais.

Le parquet sur sols chauffants et rafraîchissants

Le CSTB a publié en octobre 1999 un CPT (Cahier de Prescription Technique) relatif aux "Planchers réversibles à eau basse température" ne prenant pas en compte la pose de parquet sur sol chauffant/rafraîchissant.

Toutefois, il l’admet conjointement avec le CTBA et EDF. 

Les sols chauffants/rafraîchissants pourraient recevoir en pose collée du parquet massif d’une épaisseur inférieure à 10 mm, s’il résiste à des reprises d’humidité (classe de risque biologique 3). Serait alors admis le parquet en chêne, sans aucun aubier y compris en contreparement. 

De même, si le fabricant le garantit et s’il est assuré pour cette pose, le parquet contrecollé en pose collée composé exclusivement de bois ou à base de bois qualifiés en classe de risque biologique 3 est admis, si toutes les colles du produit résistent à la chaleur et à l’hydrolyse. 

Le parquet doit être collé en plein avec une colle polyuréthane et la résistance thermique du parquet ne doit pas excéder 0,09m² K°/W. 

Particularité : 
Le parquet sur sol chauffant/rafraîchissant ne peut accepter de tapis, même très partiellement. 

compabilite des parquet pour sol chauffant et rafraichissant

Les informations ci-dessus sont non exhaustives et sont données à titre indicatif par Tropical-woods.com.

Elles ne se substituent en aucun cas aux documents de référence à savoir les Documents Techniques Unifiés (D.T.U.) n° 51.1 / 51.11 / 51.2 / 51.3 / 52.1 / 53.1 / 53.2 / 57.1 et le Cahier des Prescriptions Techniques d’exécution (C.P.T.) du CSTB ou autres normes en vigueur. 

Magasins de parquets à Strasbourg - Colmar - Mulhouse - Molsheim - Vendenheim - Paris - Marseille - Lyon - Grenoble - Lille - Bordeaux - Nantes - Clermont Ferrand - Nice - Cannes - Monaco - Toulon - Montpellier - Toulouse - Rennes - Brest - Lorient - Quimper - Biarritz -Avignon