Parquet et sol chauffants / rafraîchissants

Le CSTB a publié en octobre 1999 un CPT (Cahier de Prescription Technique) relatif aux "Planchers réversibles à eau basse température" ne prenant pas en compte la pose de parquet sur sol chauffant/rafraîchissant. Toutefois, il l’admet conjointement avec le CTBA et EDF. 

Les sols chauffants/rafraîchissants pourraient recevoir en pose collée du parquet massif d’une épaisseur inférieure à 10 mm, s’il résiste à des reprises d’humidité (classe de risque biologique 3). Serait alors admis le parquet en chêne, sans aucun aubier y compris en contreparement. 

De même, si le fabricant le garantit et s’il est assuré pour cette pose, le parquet contrecollé en pose collée composé exclusivement de bois ou à base de bois qualifiés en classe de risque biologique 3 est admis, si toutes les colles du produit résistent à la chaleur et à l’hydrolyse. 

Le parquet doit être collé en plein avec une colle polyuréthane et la résistance thermique du parquet ne doit pas excéder 0,09m² K°/W. 

Particularité : 
Le parquet sur sol chauffant/rafraîchissant ne peut accepter de tapis, même très partiellement. 

compabilite des parquet pour sol chauffant et rafraichissant