Parquet flottant, nos conseils pour le choisir et le poser 



parquet flottant

Vous avez eu un coup de cœur pour une bâtisse ou un appartement mais vous avez constaté que des travaux sont à prévoir ? 

Ou peut-être avez-vous carrément fait le pari de rénover entièrement votre future habitation ? 

Quel que soit le revêtement de sol choisi, la première chose que l’on remarque en arrivant quelque part, c’est bien ce qu’il y a sous nos pieds !

On parle bien souvent du parquet massif, le digne héritier de nos planchers d’autrefois mais il y en a un autre qui se distingue depuis plusieurs dizaines d’années : 

le parquet flottant.



S’il n’a rien à envier aux autres revêtements de sol, c’est bien parce qu’il démontre nombreuses qualités

Facilité de pose ; prix attractifs en fonction de votre budget ; un choix quasi-illimité en matière d’essences de bois ; une durée de vie qui rivalise facilement avec les parquets massifs !



Tropical Woods vous explique tout ce dont vous aurez besoin de savoir sur ce parquet :

- d’où vient-il et qu’est-ce qui le caractérise ;

- quels sont les avantages et les inconvénients avec un parquet flottant ;

- les éventuelles difficultés rencontrées lors de sa pose ;

- comment le choisir, quelle essence est la plus adaptée ;

- comment l’entretenir par la suite et avec quels produits de nettoyage ;

- comment effectuer une pose réussie ;

- comment le choisir en fonction de son prix.

Découvrez sans plus attendre tous nos parquets flottants !



Les origines du parquet flottant

Parquet flottant, parquet contrecollé, pose flottante, pose contrecollée… 

Depuis les années 80 ce sont autant d’appellations pour désigner le nouveau roi de nos revêtements de sol, le parquet flottant.

Pergo, ce nom vous dit peut-être quelque chose ? 

Ou peut-être Perstorp

Stop, on ne vous fait pas languir plus longtemps !



Introduits en 1977 en Suède par le fabricant Perstorp, les parquets flottants connaissent un franc succès et s’imposent rapidement sur le marché. 

Produits ensuite sous le nom de Pergo, on dénombre aujourd’hui pas moins de 21 fabricants en Europe pour une production de près de 500 millions de m2.

Et même si la pose flottante a connu des hauts et des bas, elle n’en reste pas moins sur le devant de la scène !



parquet flottant



Les caractéristiques 

Contrairement à un parquet massif qui se veut composé d’une seule couche de bois, le parquet flottant est justement conçu à partir de plusieurs épaisseurs de bois.

Ces dernières sont faites de composites et de fibres de bois qui vont ensuite être assemblées les unes entre elles d’où l’appellation de “contrecollé”.

Le parement ou la couche d’usure est la couche supérieure et en surface de votre lame. 

Elle va être réalisée à partir de l’essence de bois que vous aurez choisie pour votre plancher. On parle alors de la couche de bois noble pour une épaisseur de 2,5 mm au minimum.



Vient ensuite la seconde couche du parquet flottant que l’on nomme couche intermédiaire ou âme centrale.

Et pour finir avec la troisième épaisseur dite de contre-balancement qui va apporter équilibre et stabilité sous vos pas.

Les deux couches inférieures sont généralement réalisées à partir de Bouleau



Poser un parquet flottant : quels sont les avantages ? 

Et si on vous dit “polyvalence” ? 

Eh oui, un parquet flottant ne possède pas un seul mais bien plusieurs avantages grâce à de nombreuses facettes : 



  • il a l’avantage de se poser absolument partout où vous le souhaitez !
    Que ce soit sur une moquette ancienne et usée, un carrelage ou encore un vieux plancher grâce à son système de pose par emboîtement sans clous ni vis, le parquet flottant se pose facilement et rapidement !

  • Autre avantage mais non des moindres, son prix !
    Un parquet flottant possède un prix relativement plus bas qu’un parquet massif car seule la couche d’usure est réalisée à partir de l’essence choisie. Libre à vous de choisir une essence noble et de qualité ! 

  • Une esthétique irréprochable et largement comparable avec un parquet massif, à condition bien sûr d’y mettre le prix adéquat ! 

  • Son entretien facile et rapide : aspirateur ou balais brosse, serpillière essorée et hop ! Le tour est joué ! 

Connaissez-vous notre article blog "parquet flottant : ce qu'il faut faire et ne pas faire ?"



Les potentiels inconvénients du parquet flottant chez soi :

Eh oui, comme pour toutes choses qui ont de nombreux avantages, il fallait bien y trouver quelques inconvénients histoire d’équilibrer la balance…

  • Pour que la qualité et la durée de vie soient au rendez-vous, il est primordial d’y mettre le prix adéquat.
    Méfiez-vous des prix trop bas des grandes surfaces ! Mieux vaut mettre quelques euros supplémentaires si c’est pour avoir un parquet qui vous dure vingt ans de plus ! 

  • Ce n’est un secret pour personne mais rappelons-le tout de même : qui dit parquet flottant dit sous-couche pour isoler !
    Eh oui, un parquet flottant fait office de caisse de résonance pour vos voisins du dessous. C’est pourquoi il est primordial d’apposer une sous-couche.
    En effet, les lames posées directement à même le sol vont laisser passer l’air ce qui va donc produire un écho !

  • Vous ne souhaitez pas voir votre parquet se gondoler en cas de dégât des eaux ? Évitez de le mettre dans une pièce dite humide comme une salle de bain ou une cuisine. Pour encore plus de sécurité, on évite les appareils électroménagers avec eau dans cette même pièce ! 

  • On évite la pose de parquet flottant dans des pièces à forts trafics ou turbulences comme une chambre d’enfants par exemple.

  • La couche d’usure (soit la couche supérieure de la lame) ne sera certainement pas aussi épaisse que celle d’un parquet massif surtout si vous avez opté pour une qualité relativement faible :
    Si votre parquet possède une fine couche d’usure, sachez que vous ne pourrez probablement poncer votre parquet qu’une fois.
    Pas pratique en cas de taches, rayures ou tout simplement pour l’entretien annuel. 



parquet flottant



Quelle différence entre un parquet flottant et un sol stratifié ?

Le stratifié, ce n’est tout simplement pas du parquet. 

Il s’agit de différentes couches de résineux qui vont former la lame de votre parquet. Seule la face supérieure de cette dernière ne sera qu’une simple image imitant le matériau souhaité. 

Gardez en tête que vous pourrez trouver de bons parquets stratifiés à condition d’y mettre le prix. Mais notez que ces derniers n'excèdent pas les trente années de pose. 

En comparaison, notez qu’un parquet flottant possède une durée de vie d’une cinquantaine d’années.

Autre atout ? Parquet massif, flottant ou contrecollé, rien ne peut égaler la chaleur, l’authenticité et la convivialité qui s’en dégagent.



pose parquet flottant



Bien choisir son parquet flottant 

Comme vu précédemment, la pose d’un parquet flottant présente l’avantage de pouvoir se faire à peu près n’importe où chez vous ! 

Il y a cependant quelques petites règles essentielles à respecter si vous souhaitez le voir perdurer le plus longtemps possible.

Voyons tout de suite lesquelles : 



Le choix de la pièce

- Veillez à vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans la pose de votre parquet flottant :

S’agit-il d’une pièce avec beaucoup de passages au cours d’une journée ? ou encore, s’agit-il d’une pièce humide type salle de bain ? 

Comme dit plus haut, le parquet flottant de basse qualité en chambres d’enfants est à éviter ! meubles tirés ou déplacés, chocs d’objets tombés au sol : les lames y seraient vite abîmées.

Et il en est de même pour un couloir par exemple : talons, rayures diverses… 

N’hésitez pas à investir de suite dans un parquet de bonne qualité et donc facile d’entretien ! 

Assurez-vous que la surface de votre sol soit bien lisse et propre afin d’obtenir un résultat régulier.

Si vous sentez que votre sol n’est pas régulier, il vous sera nécessaire d’effectuer ce qu’on appelle un ragréage. Ce dernier consiste à aplanir la surface grâce à un enduit spécifique. 



Le choix de l’essence 

Vous allez ensuite bien sûr avoir le choix entre une essence européenne ou une essence exotique pour la réalisation de votre parquet flottant.

Si vous adoptez une essence européenne vous allez avoir un vaste choix avec du Chêne Rustique, Chêne VillageChêne Premier ou encore de Frêne, PeuplierPin !



Envie d’une palette de couleurs encore plus vastes pour réaliser votre parquet flottant ? Tournez-vous vers les magnifiques robes des essences exotiques ! Jatoba, Wengé, Ipé, Teck, Bambou, Iroko, Padouk, Palissandre… il y a forcément celle qui vous correspond !

Gardez en tête qu’une essence de couleur claire se chargera d’apporter encore plus de volume et de luminosité à votre pièce ; élégance, style et modernisation, une essence de couleur foncée va se charger de répondre à tous ces critères ! 



Le sens de pose des lames 

La question du sens des lames est également très importante.

Privilégiez toujours la pose des lames dans le sens perpendiculaire par rapport à une fenêtre afin de gagner en volume supplémentaire !

Dans un couloir ou une entrée, il vaut mieux placer les lames parallèlement aux murs : cette disposition va permettre d’apporter une continuité visuelle et une impression de prolongement.



parquet flottant



Les 5 étapes pour poser votre parquet flottant

Afin que la pose de votre parquet flottant se déroule dans de bonnes conditions, vous allez devoir respecter certaines conditions : rassurez-vous rien de bien compliqué !

  • Commencez par désencombrer votre pièce en enlevant bien évidemment le mobilier, mais également les plinthes et les portes.

  • Vous allez ensuite obligatoirement poser une sous-couche avant de poser les lames de votre parquet flottant. Si une ancienne moquette est déjà présente, cela ne sera pas nécessaire.
    La sous-couche va se charger d’apporter l’isolation nécessaire aussi bien phoniquement que thermiquement.

  • Veillez à anticiper le tristement célèbre phénomène de dilatation des lames.
    Pour cela vous allez devoir disposer des cales en bois entre les lames de votre parquet et le mur adjacent. Vous allez ensuite pouvoir clipser les lames suivantes les unes aux autres, rangée par rangée !

  •  Après avoir enlevé les cales en bois, vous allez pouvoir poser des plinthes réalisées dans la même essence que votre parquet ou non. Les plinthes vont se charger d’ajouter un plus en matière décoratif mais aussi protéger le bas de vos murs !
  • Protégez toujours votre parquet en venant en apposant sur les lames une couche de finition à la cire, au verni ou à l’huile !

Envie de découvrir nos produits de finition de la gamme Blanchon ? Il sont par ici !



La sous-couche et le parquet flottant

On entend pratiquement toujours parler de sous-couche lorsqu’il s’agit de pose de parquet flottant… 

Mais pourquoi ? 

Car dans tous les cas on va chercher à préserver les lames d’un contact direct avec le sol. Ici avec une sous-couche, mais pour le choix d’un parquet massif on va donc fixer les lames sur des lambourdes



C’est le même principe avec la sous-couche et le parquet flottant : la sous-couche va justement servir de couche intermédiaire entre les lames de votre parquet flottant.

Vous allez ainsi obtenir une isolation à la fois phonique et thermique.

Vous allez donc trouver pour votre parquet flottant des sous-couches à base de film en polyéthylène ou tout simplement en liège.

N’hésitez pas à combiner plusieurs sous-couches afin d’obtenir une isolation optimale de votre parquet flottant ! 

 


Toutes nos sous-couches sont à découvrir ici !

entretien parquet flottant

Bien entretenir son parquet flottant, c’est facile !

L’entretien de votre parquet flottant va s’effectuer au moyen d’un balai brosse ou d’un aspirateur pour enlever les résidus, poussières et autres déchets aussi microscopiques soient-ils !

Pour le nettoyage et l’entretien de votre parquet flottant vous allez pouvoir utiliser un savon spécial parquet ou un savon naturel

Notez tout-de même que votre serpillière se doit d’être essorée au maximum afin de ne pas avoir d’eau stagnante sur les lames ! 



Comme tout propriétaire de parquet qui se respecte, vous avez forcément un parquet protégé

Pour cela, il est obligatoire de mettre une finition, que ce soit à l’huile, à la cire ou au verni.

Veillez simplement à apposer une nouvelle couche de finition sur les lames de votre parquet flottant une fois tous les ans. 

Faible fréquence d’usage ? Alors tous les deux à trois ans seront suffisants !


Connaissez-vous notre gamme de produits d'entretien de chez BLANCHON ? 



Rayure et ponçage sur du parquet flottant



Un parquet flottant se veut composé de bois et ce dernier est, rappelons-le, un matériau vivant !

Il est donc tout à fait normal que vous verrez votre revêtement de sol bouger et évoluer au fil des années : 

Rayures, taches, chocs, coups… 

La meilleure solution est sûrement de poncer la ou les lames abîmée(s) de votre parquet flottant. Pour cela veillez à utiliser un papier à grains fins afin de poncer délicatement la lame pour effacer l’imperfection indésirable !

Veillez bien évidemment à appliquer ensuite une nouvelle couche de finition sur ladite lame, voir sur tout le parquet si cela est nécessaire.

Ainsi vous n’aurez aucune démarcation de teinte, ni aucune trace de rayure et surtout un parquet à nouveau et pleinement protégé !



Comment enlever une lame de parquet flottant ?

Il arrive parfois qu’une lame de votre parquet flottant puisse être trop endommagée pour être simplement poncée ou nettoyée. Il va donc vous falloir l’ôter et la remplacer !

Pour ce faire, vous allez dans un premier temps devoir enlever la plinthe le long du mur. Puis vous allez déclipser une à une les lames de votre parquet flottant jusqu’à arriver sur celle qui est abîmée. Seulement là vous allez pouvoir l’ôter.



Si vous avez plus de chances, vous allez pouvoir carrément ôter directement la lame abîmée pour la remplacer par une autre. Petite astuce ? Lors de la pose de votre parquet flottant, veillez toujours à conserver une lame supplémentaire pour ce genre de contretemps !

Notre article pour réparer votre lame de parquet ce trouve ici sur notre blog !




parquet flottant



Et le parquet flottant dans une salle de bain ?

Nous vous recommandons fortement de privilégier la pose collée et de choisir un parquet massif pour votre salle de bain. Le risque avec un parquet flottant dans une salle de bain est de voir l’eau s’infiltrer entre les lames et venir imbiber la couche intermédiaire de votre lame de parquet flottant…

C’est comme ça qu’un dégât des eaux arrive et qu’un parquet entier se retrouve à changer ! Privilégiez donc un parquet massif plutôt qu’un parquet flottant pour votre salle de bain !



La petite note du jour ? Les essences exotiques sont les plus adaptées pour une pose en salle de bain grâce à leur caractère imputrescible !

Du parquet dans ma salle de bain, c'est possible ? Toutes les réponses sont ici ! 


Ca y est, vous voilà à présent incollables sur le parquet flottant ! vous avez tout-de même encore des questions ?
Nos experts du parquet sont là pour y répondre au 0388223567 !

parquet flottant contrecollé

Contactez-nous

Le Bureau - Tropical Woods
40 rue du Tivoli
67000 Strasbourg
Non ouvert au public

Le Showroom Privé - Floor'z
39 rue Finkwiller
67000 Strasbourg
Accueil uniquement sur RDV

Le Bureau de Paris - Parquets Tropical Woods
1, rue d'armenonville
75017 Paris
Non ouvert au public

Appelez-nous :
+33 (0)3 88 22 35 67

Retrouvez nos avis Google